Traitement médical du glaucome

    Le collyre prescrit devra être instillé régulièrement pour une meilleure efficacité. Le choix du collyre prescrit en première intention dépend de sa tolérance, de ses contre-indications et de l’habitude de votre ophtalmologiste.

    Tous les traitements cherchent à faire baisser la pression oculaire en limitant le volume d’humeur aqueuse selon 2 possibilités :

  • baisse de la sécrétion de l’humeur aqueuse de l’œil

    Collyres béta bloquants (TIMOPTOL, CARTEOL, BETOPTIC) :

    En l’absence de contre-indication (maladie cardiaque de la conduction, asthme, diabète insulinodépendant etc.…). La forme LP (libération prolongée) permet l’instillation d’une goutte par jour. Ils sont le plus souvent prescrits en première intention.

    Collyres inhibiteurs de l’anhydrase carbonique dorzolamnie (TRUSOPT, AZOPT) ou en comprimés par la bouche (DIAMOX)

    Collyres alpha 2-agoniste (ALPHAGAN, LUMIGAN, IOPIDINE)

 

  • augmentation de l’élimination de l’humeur aqueuse

    Collyres Adrénaline et dérivés (EPINEPHRINE)

    Collyres prostaglandine (XALATAN, TRAVATAN)

    Ces traitements peuvent entraîner une modification de la couleur des yeux  et, comme tous les autres collyres, une irritation oculaire à l’instillation.

    Collyres myotiques (PROPINE, PILLOCARPINE)


    Presque chaque classe peut être associée à une autre dans un même flacon afin d’augmenter l’efficacité :

    Béta bloquant et pilocarpine (CARPILO, TIMPILO)

    Inhibiteur de l’anhydrase et antagoniste adrénergique (COSOPT)

    Prostaglandine et béta-bloquant (XALACOM)


    Un collyre à base de béta-bloquants est le plus souvent instauré en première intention.

Un problème de myopie ?
Visitez notre site
opération myopie
et notre forum
correction myopie.
traitement - glaucome - Nantes
2007 - 2014 Tous droits réservés Plan du site
créé par KelCom, agence de communication Nantes